Service national universel : le gouvernement vise 400.000 jeunes en 2022 | Les Echos

Voir cette merde de sévice national réinstauré par ceux qui y ont échappé (Macron parce que trop jeune et Ciotti parce que Népotisme (voir et ), ça me fout la gerbe.

Donc, en résumé:

  • marseillaise à tous les étages ( dès l'école hein... )
  • ordre serré voir là «on y va en colonne!»
  • garde-à-vous «"Mettez bien vos polos, pour que ça fasse propre", conseillent directeurs et tuteurs du centre, sourcilleux du positionnement des casquettes, des chaussures, des boutons de pantalon… ou encore des pouces.»
  • levée des couleurs et culte du drapeau
  • «bilan» de compétences en sport, en français... c'est vrai qu'on ne le fait pas dans l'éducation nationale, ça...
  • inégalité des citoyens qui se verraient «tirés au sort» ou sélectionnés en fonction de «leur mois de naissance» (pair/impair) pour savoir qui aura la joie et le privilège d'aller se faire emmerder par des gradés incultes et frustrés.
  • Selon Macon le service national universel est « la matrice indispensable au coeur de notre école [et] qui va irriguer des vocations ». Voilà. Si vous n'avez pas compris de quoi ça s'agit que qu'est-ce qu'il a dit le monsieur, c'est normal, c'est une phrase creuse sur laquelle les politiques doivent se branler, je ne vois que ça. Irriguer des vocations... dans l'armée. Mais oui ducon.
  • budget débloqué: 700 millions d'euros pour les 400.000 jeunes de 2022... donc, calcul rapide... 1.4 milliards d'euros pour les 800.000 de 2023. On réduit les budgets de l'éducation nationale, de la santé, des aides sociales... mais pour ces merdes, y'en a du pognon...image

Mais bordel, comment faire pour les empêcher de refoutre cette merde ?

image
Via https://www.sammyfisherjr.net/Shaarli/?qzwSqg

Barbara Stiegler : S'adapter à une société malade ?

Quelques notes sur cette vidéo

Attention, très long post (DSL). La forme pourra sembler décousue, mais bon, c'est plus pour conserver une trace de cette remarquable entrevue.

la pensée de LippMann

  • Néolibéral ne signifie pas retrait de l'état: au contraire, c'est un état très invasif qui intervient perpétuellement dans le domaine de l'éducation ou de la santé notamment.
  • Il faut repenser la politique de façon darwinienne: l'enjeu de l'espèce politique est de s'adapter. La sélection/l'adaptation fait que les inaptes sont éliminés au profit des aptes.
  • Au milieu du 19ème: accélération des rythmes, dissolution des frontières -> la révolution industrielle crée un environnement nouveau qui menace l'équilibre et notre espèce n'est pas adaptée à ce nouveau monde.
  • Nous ne sommes pas adaptés sur le plan cognitif / psychique / affectif pour cet environnement.
  • Toute pathologie est multifactorielle et ce monde mondialisé fait partie de ces causes (il trouble en particulier le rapport au temps). Il devient très difficile d'être lent au point qu'on en vient à se réserver des temps très encadrés dans lesquels on aura le droit d'être lent (disciplines et activités) pour pouvoir être encore plus rapide ensuite.
  • Discours politique permanent: le discours du cap à tenir qui devrait avoir été abandonné depuis l'abandon de la religion qui donne un but à la vie.
  • Les libéraux tendent à ridiculiser les discours révolutionnaires à leur gauche mais ils maintiennent un cap obligé à suivre et auquel il faut s'y adapter.
  • La grande opération du néolibéralisme c'est dire que la seule direction possible est celle qui va vers l'accélération et de s'appuyer sur l'outil démocratique pour forcer les populations à aller dans leur sens (avec leur consentement).
  • L'intérêt de la démocratie est d'avoir une discussion sur les directions à prendre. Dans le néolibéralisme, la direction n'est pas à discuter.
  • La démocratie est bien adaptée à une petite population mais moins avec un grand pays. Il faut penser un gouvernement local.
  • La force du néolibéralisme est de nous pousser à intérioriser ce type de gouvernementalité unique.

Manufacture du consentement

  • manufacture du consentement: le pacte social implique le consentement comme remplacement de la soumission et la violence. Les masses ne sont plus équipées psychiquement pour appliquer réellement leur consentement (ils ne savent plus ce qu'ils veulent) ➡ on ne peut plus recueillir le consentement, donc on le fabrique (par la propagande/la communication)
  • Si nous (les libéraux) ne fabriquons pas le consentement alors les fascistes le feront. Il faut donc une propagande orientée dans la bonne direction, celle de l'acceptation de la mondialisation.

Et la République en marche ?

  • ils ont échoué là où leurs prédécesseurs avaient plutôt bien réussi.
  • ils sont tombés au mauvais moment avec la crise environnementale (problème écologique + prise de conscience) et ça leur complique la tâche.
  • Hollande était foncièrement néolibéral (sans déconner )
  • Macron est une matrice néolibérale chimiquement pure.

Le récit technologique est il le nouveau récit de l'humanité ?

  • La rhétorique de la promesse: environnement ultra compétitif qui pousse à promettre un résultat alléchant pour obtenir les financements.

Quel est l'arsenal utilisé pour obtenir le consentement des masses ?

Pour fabriquer le consentement des masses, le néolibéralisme s'appuie sur:

  • Les médias au sens large: la politique doit s'en emparer.
  • Les sciences humaines et sociales: les experts. Ce sont des personnes hyper spécialisées dans ce domaine qui aident à prendre en main ces populations (en particulier les psychologues, très utiles dans la fabrication du consentement)
  • la masse est apathique (ne se sent pas elle-même, elle est atomisée et constituée d'individus contrairement à la classe et sa conscience de classe)
  • Le BigData permettra de modéliser la masse mais les politiques actuelles en sont encore aux sondages archaïques.

Macron applique donc cette doctrine en s'imposant comme seule alternative à l'extrême droite.

  • oui. Soit l'adaptation à la mondialisation soit l'obscurantisme, le nationalisme, le repli sur soi. Donc ➡ Néolibéralisme ou populisme.
  • le reste c'est des contes pour enfant (le monde des bisounours)
  • Ils ne font que rejouer le manichéisme de LippMann (Macron n'a rien inventé)

Comment se désintoxiquer du libéralisme et du rapport au temps ?

  • Si on entre dans cette vie adaptée à la mondialisation et qu'on tient le choc, ça nous fait souffrir mais c'est jubilatoire et ça devient addictif (cf le burnout)

L'entaide

  • reprise du darwinisme mais sur d'autres bases que la compétition et l'égoïsme: dans le vivant il y a des processus qui sont au contraire basés sur la coopération entre individus et la symbiose.
  • c'est ce qui est établi dans le darwinisme contemporain: la coopération est une force d'adaptation.

Le néolibéralisme et la compétition

  • il faut d'une part que les individus soient le plus possible mis en compétition pour les sélectionner (note: les "premiers de cordée" autre nom des winners, sans doute)
  • la compétition doit finir par donner des rouages qui s'ajustent les uns aux autres pour coopérer et ainsi abolir tout conflit (l'objectif final)
  • donc, parler de coopération dans le néolibéralisme ne règle pas le problème. (difficile)

Les traits dominants sélectionnés par le libéralisme

  • L'ultralibéralisme favorise les plus cupides et les plus dépourvus de scrupules: il favorise les mécanismes de prédation les plus brutaux au lieu d'une compétition saine et fairplay.
  • en France c'est un mélange de néolibéralisme et d'ultralibéralisme. Ex: le retour de la théorie du ruissellement venant de l'ultralibéralisme et refusée par les néolibéraux après 29 qui voulaient plus de mobilité et s'opposaient donc aux héritages et patrimoines énormes.
  • en revenant, la théorie du ruissellement prouve le retour de l'ultralibéralisme.
  • la social démocratie est là pour enrober le tout dans un papier cadeau plus facile à accepter.

Les gilets jaunes démontrent-ils une certaine capacité à sortir du consentement ?

  • c'est évident: ils sont un symptôme de la crise du consentement
  • ils ont tenté de jouer le jeu de la mondialisation et ont été dans le consentement puis petit à petit ce dernier a faibli puis a cessé de fonctionner.

L'anarchie comme force d'émancipation est-elle la meilleure façon de contrer le libéralisme ?

  • l'émancipation de l'individu n'a rien de spécifiquement anarchiste (lumières & libéralisme),
  • que veut dire anarchiste ? Sortir des rapports de pouvoir est difficile car on est immergés dans les rapports de pouvoir et le pouvoir en soi n'est pas forcément la chose à abattre.

Dans l'avenir

  • aggravation de la crise du consentement
  • aggravation de la crise du libéralismeFR
  • seule sortie pour le néolibéralisme: s'inventer une écologie néolibérale (difficile car incompatible avec la mondialisation)
  • des publics qui vont se lever et ressortir de la conception lippmanienne de la masse (uniquement constituée d'atomes occupés à produire-travailler/se divertir/se reproduire). Ces publics qui vont se grouper autour de problèmes communs: ils se sentent eux mêmes (conscience de "classe") et s'interconnectent, s'instruisent, agissent et s'emploient à trouver des solutions et lutter.
  • cette vision lippmanienne de la masse largement relayée par les medias et politiques dans la formule "ça n'intéresse pas les français, ce qui les intéresse c'est avoir un emploi etc."

Comment le pouvoir néolibéral va-t-il réagir (durcissement/violences...) ?

  • on le voit déjà et c'est un échec car le but de Lippmann était d'éviter la violence.
  • quand un gouvernement néolibéral commence à sortir les matraques, c'est qu'il a échoué puisque son but était de fabriquer le consentement.
  • quand on passe à la violence on passe à de la simple brutalité politique non théorisée.

Conseil

  • Continuer à se saisir des outils modernes de communication pour se réunir autour des souffrances et lutter.
  • Ne pas compter sur les experts pour donner une direction (ils en sont incapables car trop spécialisés) mais les mettre à notre service et orienter les demandes d'expertise sur les problèmes à traiter.

image

potatoe cat tax for very long post

Loïc Mathaud sur Twitter : Sinon ils peuvent juste payer leurs impôts qui serviront, entre autre, à l'éducation

Google qui fait un coup de com avec l'aide de notre très cher roi président.

flouze

Faisons nos comptes: petite «analyse» sans prétention:


En gros, ils «offrent» 100.000 «formations numériques» par an aux français (aucune précision sur la durée ou les modalités de ces formations, comme le nombre de participants par session, le contenu, le type de formation etc.)
Bon, mettons que chaque formation coûte à Google entre 500 et 1000€/pers. (supposition basée sur une recherche rapide du prix des formations au numérique, faute de mieux compte tenu de l'opacité de l'information). Coût total de l'opération pour le géant amerloque: entre 50.000.000 et 100.000.000 € par an.

Donc -c'est évident, mais ça va mieux en le disant- Google ne nous fait pas un cadeau avec cette proposition, il retourne une situation déjà scandaleuse à son avantage.


le colonel

Mais c'est nouveau ces petites formations si sympas, là ?!

Ben non.


secte

 Et on n'a pas encore parlé du contenu de ces formations ?!

Ben non, hein, ce serait trop simple. Quand on cherche un peu, on s'aperçoit que d'habitude, les «formations» proposées par Google sont à distance: on se connecte à un site et on suit un tuto amélioré... Coût réel de l'opération pour le géant étatsuniens, dont l'activité principale -rappelons-le- est l'hébergement de ses propres serveurs avec des capacités de stockage et de traitement dantesques: peanuts. Héberger une chtite plate-forme d'e-learning accessibles à 100.000 personnes par an... ?!

Mouhouhaha.

deplus

Qui plus outre (et non des moindres)

Quel contenu les victimes usagers de cette arnaque ce service vont-ils recevoir ? Petit florilège des «formations» proposées sur https://learndigital.withgoogle.com/pourlespros/topic-library :

  • Les opportunités qu'offre Internet (pour piner tout le monde, c'est bien ça ?!)
  • Vos premiers pas vers le succès sur Internet (facile, créez une entreprise basée en Irlande et pratiquez le fiscfucking)
  • Développez votre présence en ligne (et gavez-vous avec les données que vous collectez)
  • Communiquez grâce aux e-mails (ça sent la formation d'avenir)
  • Familiarisez-vous avec la recherche (apprenez à être dépendant de NOS services, les autres c'est tous des cons #traduisonsLes)
  • Faites-vous connaître grâce à la recherche (apprenez à nous payer pour remonter dans nos résultats)
  • Faites en sorte que la recherche fonctionne pour votre entreprise (cf ci-dessus)
  • Faites-vous remarquer grâce aux annonces sur les moteurs de recherche (cf ci-dessus)
  • Améliorez vos campagnes sur les moteurs de recherche (ha ben c'est tout pareil, alors ?!)
  • Aidez les gens près de vous à vous trouver en ligne (devenez de bons petits collabos en transmettant l'idée que seul Google est bien)
  • Tirez profit des opportunités qu'offre le mobile (et apprenez à pomper sans vergogne les données personnelles)
  • Approfondissez la publicité display (devenez un agent de cette société de merde où le CONsommateur doit être stimulé par la pub où qu'il se trouve cf https://lentreprise.lexpress.fr/marketing-vente/promotion-communication/la-pub-dans-les-toilettes-c-est-bon-pour-le-trafic_1526276.html attention, c'est l'express, donc, nausées à la clé)
  • Développez-vous à l'international (tout en n'ayant officiellement qu'une petite entreprise de 7500€ de capital)
  • La puissance de la vidéo sur Internet (et de la pub forcée avant les vidéos de votre plate-forme, et de la censure) etc. etc.

C'est chouette le formatage la formation proposée par ces salopards ?! un magnifique projet de société...


dans l'cul lulu

Conclusion

C'est de la mârde. Non seulement le président autorise Google à ne pas payer ce qu'il nous doit, comme à son habitude, mais en plus ils se foutent ouvertement de notre gueule en réchauffant du vieux vomi à la crotte de nez.

Quand le culot éhonté se mêle au cynisme le plus complet ça donne ça. A sa façon, Google est à l'humanité ce que les usines sont à la beauté: Vous savez, ces usines tellement hideuses et immondes qu'elles en deviennent fascinantes...

Face aux profondeurs abyssales de leur manque de solidarité et d'humanité, on est pris de vertige parfois.

Tu peux te les coller dans le côlon, tes formations gratuites, mon connard, on te les laisse et on va continuer à se former sans toi. En attendant, paye ce que tu nous dois, enfoiré.


résumé des sources:

Top 10 des clés utiles pour comprendre la situation en Catalogne

Qui aurait pu dire qu'on trouverait un bon résumé d'une situation politique complexe et grave dans un site comme Topito (classé dans la rubrique «conneries» de mon plugin de lecteur RSS) ?!

Résumé:

  1. Le catalanisme a des origines anciennes
  2. Le catalanisme est un mouvement trans-partisan (à la fois de gauche et de droite, pour des raisons évidemment différentes)
  3. Des enjeux économiques très forts
  4. Une plus grande autonomie votée, puis annulée
  5. Un premier référendum a eu lieu en 2014 (trop peu représentatif et condamné par Madrid par la suite)
  6. Les indépendantistes sont majoritaires depuis 2015 en Catalogne (à mon avis, moins qu'on le pense, mais il aurait fallu laisser la Catalogne organiser le référendum pour le savoir)
  7. Le référendum a été interdit par le gouvernement espagnol
  8. Le gouvernement espagnol a mis en place un attirail de répression très puissante (dans la droite ligne de la loi Mordaza lien )
  9. La situation est désormais totalement ingérable
  10. L'enjeu européen

    Ce à quoi j'ajouterais

  11. Rajoy est un trou du cul libéral et conservateur, donc, la liberté des peuples, il s'en tamponne le fondement avec une clé de douze.

Finalement, la réaction de Madrid à la demande de la Catalogne me semble disproportionnée et contre productive:

  • la volonté de la Catalogne est légitime, au nom du droit des peuples à décider de leur destin et ce quoi qu'on pense de l'indépendance.
  • en interdisant le référendum, Madrid a perdu une occasion de montrer que les indépendantistes n'étaient pas forcément majoritaires: il aurait mieux valu encourager les catalans à se rendre aux urnes en masse en faisant valoir le processus démocratique.
  • une fois l'interdiction posée, Rajoy n'avait plus le choix que d'user de la force (ben oui, il va pas se dégonfler, hein ?! c'est un connard je rappelle): sa plus énorme connerie... Je suis français et catalan d'origine, j'aime autant vous dire que forcer un catalan à quelque-chose, c'est pas gagné d'avance (c'est pas pour rien que leur symbole est un âne, on dit «catalá burru» soit catalan = âne). Du coup, employer la force n'a conduit qu'à indigner et donc radicaliser les «indépendantistes mous» et à pousser les indécis vers les urnes pour punir le pouvoir central.

    Résultat: plus de 800 blessés dans la répression policière d'un événement démocratique pacifique. En Europe. En 2017.

    Pas étonnant, toute proportion gardée, qu'on retrouve des slogans antifranquistes dans les rangs catalans...


Touit du Lundi 8 Mai 2017 à 11:12:04

alt

Voilà, dans mon petit village de même pas 500 habitants, perdu sur un plateau céréalier, loin des villes, Marine La Pine a fait plus de 54% de voix (pour 80% de participation).

Village de fachos dans une France de réacs...

J'ai bien envie de demander aux gens que je croiserai dorénavant s'ils ont voté FN avant de les saluer. En tout cas, si tu me lis et que tu as voté FN, merci de ne plus revenir ici et d'aller décéder rapidement dans un recoin de ta maison puante.

Fil RSS des articles