PluXml 5.8.9 : bug quand la modération des commentaires est activée

Merci à bazooka07 sur le forum de Pluxml qui apporte une solution à ce bug qui empêche la gestion et l'apparition des commentaires quand la modération est activée:

dans core/lib/class.plx.glob.php, il faut modifier la clé «commentaires» du tableau plxGlob::PATTERNS ( ligne 14) comme suit :


const PATTERNS = array(
        'arts'          => '#^D?(d{4,}).(?:w+|d{3})(?:,w+|,d{3})*.d{3}.d{12}..*.xml$#',
        'statiques'     => '#^(d{3,})..*.php$#',
        'commentaires'  => '#^_?d{4,}.(?:d{10,})(?:-d+)?.xml$#'
);

De côté pour lecture: une appli simple Android sans Studio – Christophe Cerisara

Je me mets de côté cet article qui explique pas à pas le minimum des bases de la création d'une appli sans usine à gaz.

J'ai essayé de le lire plusieurs fois, mais faudra que j'attende d'être tout seul

Bypass .htaccess : contourner un accès web sécurisé

Très intéressant ça !

Utiliser une méthode exotique (autre que GET etc) pour sa requête permet de bypasser la directive Limit du htaccess...

<Limit GET POST>
    require valid-user
</Limit>

sera bypassé si on fait une requête curl avec CURLOPT_CUSTOMREQUEST => 'TOTO'

Une solution est proposée.

Classe PHP pour GD + API: Scriptopic

Il y a quelques jours, lassé de reprendre à zéro à chaque fois que je dois faire un truc avec GD sur PHP, je me suis dit que je pouvais faire une classe pour ça. Comme, exceptionnellement, j'avais un peu moins de deux heures de tranquillité, je m'y suis collé.

Au bout du compte, une fois la classe codée, il faut bien la tester...😬

drame.jpeg

C'est le problème des codeurs : ils ont du mal à arrêter de coder 🤩. Du coup, me voilà en route pour un script exploitant pictools.php... et ce qui aurait du prendre deux heures a pris plusieurs jours de papa codeur (petit rappel: 1 h de papa codeur = 7,2 heures de codeur normal en zone de guerre, au cours actuel 💣)

Bref, j'ai donc pondu une «api» avec un frontend permettant d'appliquer des transformations à une image à partir de son URL.

😎 petite image, long discours, toussa.

Capture du 2022-07-04 21-43-27.png

Donc, on fournit l'URL de l'image puis on ajoute des actions les unes à la suite des autres. Certaines n'ont pas besoin de paramètres (emboss, sepia etc) et d'autres si (contrast, resize etc)

Quand on clique sur un bouton action, on ajoute cette action à la liste avec, le cas échéant, l'input qui va bien pour les paramètres avec un placeholder de rappel.

Ainsi, on peut resize l'image à une taille précise ou à un pourcentage de la taille normale: tous les paramètres de coordonnées et de taille peuvent être précisés en pixels ou en pourcentages.

De plus, si on veut redimensionner l'image à une largeur en conservant le ratio automatiquement, il suffit de mettre -1 à la place de la hauteur: le script se démerdera tout seul.

La config ci-dessus donne le résultat ci-dessous:

pexels-photo-67818-large-758x505.jpeg

L'image d'origine

result.jpeg

Le résultat donné par scriptopic

Mais c'est pas tout

Donc, scriptopic permet de retoucher une image automatiquement. OK.👍

Mais cette image est utilisable directement depuis son URL de génération: si on colle l'URL précisée dans le cadre résultat, ça fonctionne. Avec un peu d'habitude, on peut le faire en direct (genre pour une image d'en-tête...). Comme les images retouchées sont sauvegardées avec un hash de l'url de requête, si on l'appelle à nouveau, elle ne sera plus générée mais simplement renvoyée (visible soulagement du serveur )

Et aussi

Comme des fois on a la flemme de faire une balise image, Scriptopic vous la donne directement: un double-clic et c'est copié prêt à coller...

Mais ce n'est toujours pas tout... (vous êtes gâtés)

Un truc rigolo, c'est que, comme pour Stamp, le front de scriptopic génère un bookmarklet en temps réel (c'est la deuxième ligne du cadre résultat): une fois satisfait de votre script, le bookmarklet généré permet de l'appliquer à l'image en cours: vous ouvrez l'image dans un onglet et clic-clac merci kodak.

Si vous voulez simplement envoyer l'image en cours pour travailler dessus, le bookmarklet de base est dispo en footer.

Atta atta, pars pas j'ai pas fini

Histoire d'ajouter encore une feature, vous pouvez stocker des scripts, à la main, dans le dossier ... scripts/ . Vous utiliserez le nom du fichier dans l'url avec ?script=[nomdefichier]

Ainsi, en sauvant le json de l'exemple (cadre «Script au format JSON») dans un fichier scripts/sepia.json vous pouvez ensuite l'appeler avec&script=sepia

Vous pouvez vous faire une bibliothèque de scripts pour tout et les appeler directement au lieu de vous taper du json dans l'URL

Tout est expliqué dans l'aide : https://api.warriordudimanche.net/scriptopic/?help

Hé m'sieu m'sieu:  pourquoi à la main ?  C'est mieux avec un  ptit bouton pour sauver  le script, non?

Ben parce que pour sauver sur le serveur, il faudrait un compte admin, donc un espace sécurisé et tout le toutim... et là, on parle pas du même projet

En conclusion

Le bouzin est testable là: https://api.warriordudimanche.net/scriptopic/

Et téléchargeable ici: https://api.warriordudimanche.net/scriptopic/?download

Je n'ai pas nettoyé le code, vu que je subis un harcèlement constant à la maison (lol), mais je le ferais, promis ! Le tout est en beta à l'arrache en licence amusez-vous avec.

Je n'ai pas encore écrit de doc pour pictools_class.php qui se trouve dans le zip, mais c'est assez simple à utiliser et chaque méthode est «documentée»


$picture=new pictool();// on peut mettre un array contenant les valeurs initiales des attributs : ['format'=>'png'] par exemple)
$picture->load('www.moncul.sur/la_commode.jpeg');
$picture->contrast(20);
$picture->sepia();
$picture->save("fichier.jpeg");
$picture->display();

Le script matrix qui alterne sketch et gaussian à plusieurs reprises puis colorise en vert

Pas flippant du tout.

Todo

  • Débugger, vu que ça va se dévoiler à l'usage plus intensif
  • ajouter le listage et l'usage des scripts sauvegardés dans le front.

Stamp v1.0

Dans la catégorie débranchement de cerveau, je vous propose une appli vigoureusement inutile mais totalement défoulatoire: Stamp.

Cette appli/api vous donne la possibilité d'ajouter un tampon sur une image en un minimum d'opérations. Ainsi, vous pourrez passer :

de ça

1.jpg

à ça

2.jpeg

A partir du frontend

En partant de là : https://api.warriordudimanche.net/stamp/ vous remplissez l'URL et le texte, vous validez et hop.

Capture du 2022-06-22 17-18-14.png

Mais aussi avec le bookmarklet

Comme toujours, le bookmarklet vous permet d'envoyer l'URL courante à Stamp: ouvrez l'image dans un nouvel onglet et cliquez sur le bookmarklet.

pour les plus observateurs

Bande de coquins, vous avez sans doute remarqué un autre bookmarklet à côté du premier... c'est un bookmarklet dynamique: grâce à lui vous pouvez créer des bookmarklets avec un texte spécifique.

Par exemple, si vous envisagez d'utiliser souvent le tampon «dans ton cul», pourquoi le retaper à chaque fois ? Glissez ce lien dans la barre de favoris et let's the fun begins !

Comme d'hab

Fait à l'arrache, interrompu toutes les minutes mais avec amour, dévotion à l'absurdité du monde et mon ordi.

PHP: “JPEG library reports unrecoverable error: Not a JPEG file: starts with 0x89 0x50” Error Solved – An Exploring South African

Tiens, je ne savais pas que la bibliothèque GD avait une fonction imagecreatefromstring() qui permet de créer une ressource image à partir d'une chaîne.

C'est très utile dans le cas où on récupère une image via une URL sur un site et qu'on veut lui appliquer un traitement.

En effet, quand on veut faire ça «normalement», on a recours à imagecreatefrom[FORMAT] (imagecreratefromPng() par exemple), ce qui oblige à connaître l'extension ou au moins le type mime de l'image... et des fois, ça couille : l'URL ne contient pas l'extension ou alors il y a des paramètres GET dedans, bref, ça fait chmir.

Avant, je partais vers la récupération de l'extension du fichier pour appeler la fonction adaptée... c'est chiant, sale et pas parfait comme solution (bugs de nom et besoin de télécharger localement l'image sous forme de fichier)

$downloaded_pic=file_get_contents($url);
file_put_contents($local_path_pic,$downloaded_pic);
$ext=pathinfo($url)['extension'];
$fun=$ext=='jpg'?'jpeg':$ext;
$function_name='imagecreatefrom'.$fun;
$img  = $function_name($local_path_pic);

Heureusement

Avec imagecreatefromstring(), ça passe tout seul, c'est plus propre, plus lisible et surtout, pas besoin du type de l'image ou d'un fichier local...


if ($downloaded_pic=file_get_contents($url)){
    $image=imagecreatefromstring($downloaded_pic);
}else{
    exit("Erreur de téléchargement de l'image");
}

On peut même récupérer les dimensions de l'image avec un équivalent de getimagesize() : getimagesizefromstring() !

Appli: Metabook - search ebooks on multiple websites

Parfois un pouet sur Mastodon pour partager une URL et une idée concorde avec un truc que t'avais déjà fait : https://framapiaf.org/@bronco/108423992250980547

Ainsi, Gilles me fait passer une adresse de métamoteur de recherche d'ebooks ( https://recherche-ebook.fr/ ) tout en notant que ce serait bien de faire une version qui soit plus propre... (pas de JS, de redirections, de pubs etc..)

therese.jpeg

écoutez Thérèse, comme la vie est savoureuse, n'est-ce pas...

Il se trouve que je m'étais fait un script dont le but était justement de charger des urls, de les parser, de récupérer et d'organiser du contenu.

Ça s'appelle Slurp
Pour faire simple, on crée des «profils» correspondant à une série d'URL avec la regex de parsing et le template correspondants. Il suffit alors d'appeler le profil pour obtenir une page de résultats mise en forme.

Comment ça marche ?

  1. on accède au script : ?p=<profil>
  2. slurp accède au fichier de configuration du profil dans packs/<profil>.php
  3. pour chaque url du pack, il charge la page, la parse, met en forme les données dans le template

Le pack est un array du type:

$packs['<profil>']=[
    [
        'url'=>'http://urltoparse.com/',
        'pattern'=>'REGEX PATTERN with (?<name>..) capture',
        'template'=>'<li> HTML Template where data is inserted to : use %name% '
    ],
    [
        'url'=>'http://urltoparse.com/',
        'pattern'=>'REGEX PATTERN with (?<name>..) capture',
        'template'=>'<li> HTML Template where data is inserted to : use %name% '
    ],

];

Dans le template de chaque url,

  • on peut utiliser %variable% pour placer les captures regex : (?<title>[^"]*?)%title%
  • deux variables sont toujours accessibles:
    • %ROOT% pour accéder à l'url du pack
    • %DOMAIN% pour accéder au domaine de cette url (pour compléter une URL relative par exemple)
Ya plus qu'à   adapter

J'ai ajouté la possibilité de créer un dossier au nom du pack contenant un header et un footer pour qu'on puisse faire un site à partir d'un profil. packstemplates/<profil>/

J'ai ensuite créé un pack contenant les principaux sites d'epubs, cherché les patterns regex...

Et voilà: metapub cherche sur six sites en même temps: http://slurp.warriordudimanche.net/?p=ebook

meta.jpg

Comme d'hab

  1. c'est fait à l'arrache, mais vous avez l'habitude
  2. c'est cadeau, faites-en ce que vous voulez: avec slurp, vous pouvez parser les sites que vous voulez (warez, catalogues, porno... )
  3. vous pouvez installer slurp sur votre serveur et adapter le pack ebook au fur et à mesure que des changements se font (domaine, html de la page etc)
  4. vous pouvez télécharger slurp avec le pack ebook ici: http://slurp.warriordudimanche.net/?download

A venir ?

  • On peut déjà commencer par faire une UI moins dégueu, ce sera pas mal
  • slurp permet de récupérer le résultat en json mais le RSS n'est pas encore implémenté...
  • ajouter des sites... et les maintenir.

Enjoy !

Feather Wiki

Un wiki en une page html qui contient aussi l'éditeur permettant de le modifier (ajout/edition de pages, markdown etc) pour moins de 60ko.

Bim !

Via https://sebsauvage.net/links/ & http://nicolas-delsaux.hd.free.fr/Shaarli/?PenQ-A

The Cicada Principle, revisited with CSS variables – Lea Verou

Créer une impression de hasard (dans les formes, couleurs ou tout ce qui peut être stylé en css) en utilisant :nth-of-*() pour changer des variables css.

En utilisant assez de variables et en utilisant des nombres premiers pour nth-of, on donne l'illusion de la randomisation. Intéressant.

Plusieurs applications dans l'article.

Make Beautifully Resilient Apps With Progressive Enhancement

Notes perso de lecture rapide et en diagonale.

rien d'essentiel ne doit dépendre de javascript, en particulier les formulaires.

  • JS peut être désactivé
  • le navigateur peut être obsolète (oui, windows, c'est de toi que je parle)
  • des extensions peuvent bloquer le script
  • le client a peut être une connexion lente qui va timeout
  • le client a peut être une connexion intermittente (genre le train)
  • il peut y avoir un firewall qui bloque certaines choses.
  • etc

En gros, JS devrait être réservé à des choses qu'on ne peut pas faire autrement et/ou non essentielles.

Pour les formulaires, on peut partir d'un formulaire normal fonctionnant normalement et l'améliorer via JS: capturer l'événement onsubmit et gérer l'envoi au serveur via des promises et fetch, traiter les erreurs etc.

Si JS ne fonctionne pas, le formulaire continuera de faire son job avec le comportement par défaut de submit mais de façon moins sexy, c'est tout.

Et si les envois et retours se font en JSON et tout le merdier ?

Problème de type de retour et de format de réception

L'auteur propose d'utiliser le header côté serveur pour identifier qui de JS ou de HTML est à l'origine de la requête (avec Sec-Fetch-Mode par exemple ) et ainsi adapter le comportement du serveur (traitement des données et composition de la réponse)

En gros:

  • si ça vient de JS ➜ gère le JSON et renvoie du JSON pour que JS gère la réponse
  • si ça vient de HTML ➜ gère le formulaire normalement et renvoie une nouvelle page HTML composée côté serveur.
Fil RSS des articles