Planet Crafter [early access] : pourquoi c'est bien

J'ai pris du temps pour jouer un peu à planet crafter et je dois avouer que passé la première impression de béta version mal finie - essentiellement à cause de quelques bugs de collision (non bloquants) et d'un aspect graphique un peu daté et peu élaboré de prime abord - j'ai vraiment apprécié d'y jouer...

Et c'était pas gagné parce que  en dehors des Elder Scrolls,   les jeux vidéos m'ennuient  de plus en plus...

Du coup, pourquoi ?

1. c'est un monde ouvert à la première personne

Il y a un côté immersif indéniable... on se promène dans les limites de sa réserve d'O2, on découvre de nouveaux biomes dont la plupart ne sont pas bloqués. Certaines zones sont inaccessibles à cause de la glace qui doit fondre, mais globalement, pas de blocages artificiels des zones... Si tu te casses en mode full bûchette pour l'O2, tu peux aller loin assez vite.

J'ai trouvé certaines idées plutôt bonnes, comme le fait de n'obtenir une carte que lorsque tu es en mesure d'expédier des satellites GPS en orbite. Bonne trouvaille !

2. la difficulté est bien dosée

Contrairement à Breathedge où l'on stresse beaucoup et où le level design te pousse à retourner à un point d'o2 à la dernière seconde, on ne stresse pas vraiment dans Planet Crafter: pas d'urgences, pas de moments où on doit se mettre vraiment en danger pour obtenir une ressource... si on meurt, c'est vraiment qu'on a mal dosé... C'est un jeu qui détend vraiment.

3. c'est non violent

comme subnautica, pas de tchac tchac poum poum au menu... Normal puisque le but est de terraformer la planète, donc, niveau monstres à buter, c'est plutôt calme, faut reconnaître.

Donc, on fait son petit bonhomme de chemin avec un arbre technologique simple mais satisfaisant.

4. c'est écolo

Là où satisfactory te conduit à pourrir la planète à tour de bras et te récompense pour ça, Planet crafter se place résolument aux antipodes... Tu pars d'un monde hostile à la vie et tu dois y augmenter la température et la pression progressivement, créer une atmosphère, parvenir à y développer des formes de vie simple, puis de la végétation, des insectes et enfin des poissons et batraciens.

Au lieu de devenir de plus en plus laid à force d'industrialisation outrancière, grâce à toi, un monde de roche inerte prend peu à peu vie et s'embellit progressivement.

5. Ce n'est pas compliqué (ni même complexe)

La courbe d'apprentissage du jeu est très douce: l'interface est simple, les outils sont faciles à comprendre et même l'arbre technologique est linéaire... pas de prise de tête à mettre en place une stratégie de développement vu que les items se débloquent tout seuls à certains paliers de terraformation. Pour un gars sommaire et lent à piger comme moi, c'est le top... Par contre, si tu aimes le challenge et l'organisation dantesque à la rimworld...

Peu de surprises dans ce jeu: on retrouve les choses qu'on aime et on attend avec impatience de les obtenir (coucou le jet pack )

Le plaisir immédiat y gagne ce que l'originalité y perd. On s'amuse très vite.

6. on peut automatiser

À partir d'un certain niveau de développement, on obtient des outils d'automatisation: un autocrafter et des drones... Et ça donne un nouveau souffle au jeu en ajoutant une petite dimension satisfactory pile au moment où on commençait à en avoir marre du combo répétitif farm de ressources/craft... ça relance vraiment l'intérêt sans compliquer le jeu... et de façon assez naturelle...

Conclusion

Je suis parvenu à l'étape où l'on attend l'apparition des mammifères et on voit clairement qu'ils ne sont pas implémentés car la progression est devenue très très lente... C'est donc à regrets que je quitte un monde dans lequel je n'ai plus grand chose d'autre à faire que de planter des arbres...

Si tu veux un jeu calme pour te détendre et débrancher ton esprit des emmerdes quotidiennes sans t'ajouter de la charge mentale inutile, si tu as aimé subnautica et satisfactory, si tu as peu de temps devant toi pour tes sessions de jeu... alors, planet crafter est pour toi...

❝ 2 commentaires ❞

1  Sammy le


Bien content que ce jeu t'ai plu !

Un détail me tracasse toutefois : as-tu trouvé, subodoré ou entr'aperçu les... secrets ? La mega-grande-énigme pas trop compliquée non plus que cache cette planète ? Bref : as-tu "LA" fin ? Si ce n'est pas le cas, et pour ne pas trop en dévoiler, je t'annonce officiellement qu'il y a une petite histoire à découvrir au milieu du craft et du taux d'oxygène : il faut bien fouiller partout, marcher dans les grottes et être curieux... (si t'as plus le courage => go Youtube...)


Est-ce que tu es arrivé au stade où l'on peut se balader sans ses réserves d'oxygène dans le sac à dos ? Quel soulagement !

 
2  Bronco le

J'ai en effet découvert le "secret" mais je ne voulais pas spoiler 😁


J'ai également atteint le stade final avec l'atmosphère...

 

Fil RSS des commentaires de cet article

✍ Écrire un commentaire

les commentaires relevant du SPAM seront filtrés et dégagés direct...

Quelle est le premier caractère du mot ahgbj ?