Back to life, back to reality

Un billet de Cyrille Borne dans lequel on retrouve les problèmes soulevés dans mes posts précédents:

  • la fin de la liberté pédagogique,
  • la vente des données à microsoft au nom de la protection des données
  • la précarité numérique instaurée par l'usage forcé d'environnements qui peuvent disparaître en emportant avec eux tout ton travail
  • l'absence d'interopérabilité qui t'empêche totalement de reprendre tes productions numériques, en faire des backups, les adapter aux outils suivants etc.
  • le merveilleux moyen de pression que tout ça représente pour des chefs de plus en plus adeptes des méthodes de management à l'américaine.

J'ajouterais le merveilleux moyen de flicage que l'ENT représente également pour des chefs un peu veules qui préfèrent te faire chier de loin sans risquer d'avoir à te regarder dans les yeux... (le mien, par exemple)

Protection des mineurs : le plan de bataille de Macron contre le porno en ligne

  1. je suis d'accord sur le principe: dénoncer les violences aux femmes sans désamorcer le porno chez les jeunes, c'est pas cohérent.
  2. je ne suis pas d'accord sur la méthode préconisée par défaut comme seule valable: le blocage.

Interdire un truc à un ado c'est le meilleur moyen de lui donner envie de l'avoir...

Encore une fois, ce qu'il faut à mon sens, plutôt que de cacher le truc ce qui est mission impossible, il faut le mettre sur le tapis et en parler, éduquer, remarquer l'inacceptable, dénoncer, expliquer, écouter...

Via https://www.lagilb.fr/Shaarli/?VHcE9Q


Is Having an RSS Feed Just Giving Content Away for Free?

Une bonne réflexion sur le flux RSS et l'idée de partage: est-ce que proposer un flux RSS revient à donner du contenu gratuit ? Réponse, oui, «d'une certaine façon»:

oui parce que...

  1. ça permet à l'utilisateur de lire ton contenu ailleurs que sur ton site.
  2. ça permet de récupérer ton contenu et d'en faire un traitement de façon automatisée

Mais finalement...

  1. quand tu postes, tu partages ton contenu, non ?
  2. on peut toujours parser les pages web et récupérer ton contenu, c'est juste à peine un peu plus compliqué.
  3. le flux RSS permet également de pallier à la censure en permettant la réplication de contenu, de faire connaître et de partager sans être dépendant d'une plate-forme propriétaire qui peut fermer ton compte ou décider qui voit quoi...

en gros

  1. Ne pas proposer de flux RSS n'empêche pas le pillage automatisé par ceux qui n'ont pas le talent ou les capacités de produire du contenu original.
  2. Arriver à faire connaître ton site et ton travail est déjà assez difficile sans te priver d'un mode de diffusion standardisé, simple et efficace.
  3. Proposer un flux RSS, c'est aussi dire à l'utilisateur qu'il est le bienvenu quel que soit le moyen qu'il utilise pour s'intéresser à toi.
  4. D'une certaine façon, c'est aussi un geste politique et citoyen, un engagement de liberté et de confiance.

What web do you want to exist? One with fun interoperable possibilities? Or walled gardens?



Fil RSS des articles