Retraites : les arguments du gouvernement à la loupe | Mediapart

Court et synthétique...

Un bon complément au petit guide contre les bobards de la réforme des retraites. - PDF

et à https://twitter.com/_L_O_I_C_/status/1612854730899824641 dont je mets une copie ici:

et http://warriordudimanche.net/article1787/63be88c1968ee

Pour résumer

Du pognon yen a mais il est hors de question de vous le rendre les gars: il doit aller à des cadeaux aux entreprises du CAC40.

Education nationale : Pap Ndiaye veut « s’attaquer au collège », « l’homme malade du système »

Et allez... c'est parti. Je m'étonne de ne pas lire qu'il faut dégraisser le mammouth...

argument N°1: «le collège est malade»

Tiens, vous remarquez qu'il ne précise pas qui l'a rendu malade...

Donc, depuis un quart de siècle que je fais ce taf, j'en ai vu des ministres de merdes passer, chier une réforme à la va-vite histoire d'avoir leur nom dans les journaux pis se barrer en laissant les décombres au suivant:

suppression d'heures poste au profit des heures supplémentaires:

Dans un collège, vous avez ce qu'on appelle la DHG, la dotation horaire globale, qui est une enveloppe d'heures de cours à répartir dans toutes les matières, par classe et par prof (ce qu'on a fort judicieusement baptisé «la répartition»)

Or, ces heures se divisent en deux catégories: les heures poste et les heures supplémentaires. Les premières sont celles qui doivent remplir les heures de service des enseignants pour éviter qu'ils ne soient en sous-service. Les secondes sont des HSA, heures supplémentaires année, qui vont être ajoutées au service en plus des heures poste. Vous sentez venir l'arnaque: si on diminue les heures poste au profit des heures supp, on est contraint de supprimer des postes de profs car un prof NE PEUT EN AUCUN CAS AVOIR DES HEURES SUPP EN ÉTANT EN SOUS-SERVICE. Du coup, on force les profs à prendre au moins deux heures supp quand certains de leurs collègues se retrouvent sur deux, trois voire quatre collèges/lycées différents !.

  • conséquence N°1: en faisant plus d'heures, on est moins bon, on a plus de classes, plus d'élèves, moins de possibilité de cibler et d'adapter, moins de souplesse.
  • conséquence N°2: en précarisant les collègues, en les poussant sur plusieurs établissements on s'assure qu'ils ne puissent s'investir dans aucun projet et aucune équipe.

augmentation régulière du nombre d'élèves par classe en supprimant des classes

Le rectorat est très prompt à supprimer des classes mais très lent à en ouvrir d'autres. Résultat, cette année je me retrouve avec deux classes à 30/31 élèves et je n'ai même pas de place pour l'AVS qui accompagne certains mômes ! Au début, j'en ai eu une à 32 : un des élèves est parti en me disant: « Monsieur, la prochaine fois, je pourrais avoir une table, s'il vous plaît ?»

Après on t'explique que le niveau baisse par rapport à d'autres pays que l'on prend pour exemple sans préciser que là-bas on est loin de ce nombre d'élèves par classe.

fermeture et suppression de structures adaptées

Quand on supprime des structures adaptées aux handicaps des mômes avec des gens formés à ce genre de défis d'apprentissages, on place les mômes dans des classes traditionnelles avec INTERDICTION de faire des classes «à profil» sous prétexte que ça stigmatiserait les élèves.

Parce que coller dans une classe «normale» un gamin qui a de titanesques difficultés d'apprentissage et de compréhension ce n'est pas le stigmatiser ? Donc, on préfère globalement éviter une hypothétique stigmatisation au prix d'un échec scolaire absolument garanti (parce que la classe est à 30 et que le prof n'est pas formé à ce handicap et qu'il ne peut clairement pas s'adapter à tous individuellement) ?!

multiplication des missions de l'école et des enseignants

Aujourd'hui, on a un calendrier plein d'«actions» en tous genres, de forums, de discussions etc. Pour cette rentrée et pour le seul thème du harcèlement, on nous a parlé de 40 heures par élève... J'ai levé la main et j'ai demandé si 40 heures sur le harcèlement ne constituait pas déjà en soi une forme de harcèlement. Rires jaunes dans la salle.

Tout ça est pris sur les heures de cours. Voilà. D'ailleurs, sur la page de 20minutes, l'article suivant est celui-ci:

Capture du 2022-09-18 09-42-27.png

petites «réformes» diverses

J'en ai souvent parlé ici, mais j'ai vu passer nombre de réformes à la con - mauvaises réponses à un vrai problème:

  • les parcours diversifiés, travaux croisés etc: faire cours à deux profs sur un thème commun à leur matière et de façon moins scolaire 👍 ➜ imposé à tout le monde en groupes classe et pas réservé aux élèves plus en difficulté 👎
  • le quart d'heure lecture: amener à l'amour de la lecture en favorisant l'accès aux livres 👍 ➜ imposé à tout le monde avec punition s'ils n'ont pas de livre ou n'en sortent pas 👎 (ces gens n'ont rien compris aux ados: j'écrirai un billet là-dessus un jour)
  • les EPI: retour du mélange de deux matières pour réaliser un projet dans lequel on apprend de façon plus concrète 👍 ➜ on prend ça sur une heure de cours au lieu d'utiliser les heures supp pour les deux profs
  • multiplication des instances, réunions diverses etc etc.
KeuWâ ?!    Quand on occupe les gens à   autre chose que faire cours,   le niveau baisse ?!

argument N°2: «surtout les maths et les langues»

PAN, une balle dans le pied. Donc, les autres matières tout va bien ?!

Pour faire court, on colle les heures de math n'importe où en plaçant ces heures après celles d'EPS notamment, genre de 16 à 17, on chie sur les maths à longueur de décennies, on fait tout pour les dégager du lycée et à la fin, on s'étonne que le niveau baisse... Genius.

argument N°3: «ce n’est pas une question d’heures de cours [...] mais plutôt de méthode pédagogique »

Je l'attendais celle-ci...

Alors, déjà, c'est faux: on passe notre temps à se plier à de nouvelles directives, à tenter d'adapter ce qu'on fait aux niveaux divers, au nombre d'élèves, aux handicaps, aux TDA (qui se multiplient rapidement) avec des heures supp et des réunions à la con sur fond de sensibilisations diverses à des trucs non pédagogiques...

Ensuite, à force de dénigrer les profs, de les sous-payer (indice gelé depuis 10 ans), de les surcharger, le nombre de gens qui acceptent de faire ce job est en baisse fulgurante... du coup on recrute des profs non formés et non certifiés, parfois sans le niveau requis pour enseigner voire même sans les qualités minimales pour animer un cours avec des ados.

Ah ben ça alors,on préfère   recruter des gens non formés  en une demi-heure de   speed dating et le niveau baisse.    WUT ?!
Le mec est quand-même gonflé:  Il est à la tête d'un ministère  qui a tout fait pour torpiller  le métier de prof certifié et  il les culpabilise ensuite à cause  de leurs méthodes pédagogiques

argument N°4: le « plan maths lancé en primaires après l’évaluation des sixièmes.»

Pitin, je sais pas si je   l'aurais tentée celle-là
l'évaluation des sixièmes... on parle bien de la vaste fumisterie dont les résultats ne sont suivis d'absolument AUCUN effet, lu par PERSONNE et ne sert qu'à faire des stats destinées à nous chier dessus après... hein ? j'ai bon ? c'est bien de celle-là qu'on parle ?!

Conclusion

Comme le dit l'article à la fin

Le ministre a déjà plusieurs chantiers brûlants entre les mains : la crise des recrutements, la revalorisation salariale des enseignants, la réforme de la voie professionnelle ou les innovations pédagogiques

Ouaip gros, commence déjà par revaloriser le salaire si tu veux tout ça: dans les années 80, un prof touchait 2.2 fois le SMIC, aujourd'hui, c'est 1.2 fois.

evolutionsalaire-768c97-0@1x.jpeg

Je suis passé Hors classe en octobre dernier avec prise d'effet en avril. On est en septembre et ma revalorisation de salaire n'a pas encore été répercutée. Par contre, si jamais t'es absent, tes heures supp et ta journée de carence te sont retirés en une grosse matinée.

Allez, cadeau ⬇

attaqueraucollege.jpg

(...)

Arnaud Bontemps (@arnaudbontemps): #Parcoursup : ce soir, environ un lycéen sur deux ne recevra aucune proposition d'affectation.

Un fil sur parcoursup, son algo et ses dégâts trouvé sur Masto ( https://mamot.fr/@talou/108412157847358211 )

TLDR

  • l'algo de parcoursup ne permet pas de hiérarchiser les voeux
    • ➜ moins efficace qu'APB
    • ➜ reporte le travail sur les lycéens et leur famille
    • ➜ on maintient les lycéens dans l'attente de voir les rangs bouger dans les listes d'attente ⮕ STRESS CONTINU
    • ➜ mauvaise image de soi à cause du fait que les «meilleurs» laissent des miettes
    • ➜ on ne sait plus si l'affectation correspond aux voeux réels
  • l'algo de parcoursup introduit de la sélection jusque dans les filières non sélectives à la base (la fac)
    • ➜ les profs du supérieur paramètrent 15000 algo locaux pour classer les étudiants
    • ➜ ces choix se font dans l'opacité totale et sans logique réelle
    • ➜ on perd du temps pédagogique au lycée à rédiger des lettres de motiv et autres conneries (équivalent à 2000 enseignants à temps plein sur l"année)
    • ➜ on désorganise totalement le lycée
    • ➜ on rejette la responsabilité de la non sélection sur le lycéen

      A retenir chers lycéens:

  • C'est pas votre faute
  • le classement c'est du bullshit
  • on pouvait faire autrement

My two cent

Ma grande est en plein dedans. Déjà, je suis incapable de piger le merdier du bouzin: des options choisies par stratégie plus que par goût à l'inscription sur parcoursup, c'est mon épouse qui s'est pris la tête là-dessus et heureusement... J'en étais incapable.

Ma môme est une bonne, voire très bonne élève, félicitée à tous les conseils de classe, soucieuse de réussir, avec un avis extrêmement favorable. Ben elle n'a rien pour le moment: liste d'attente partout. Et elle stresse énormément depuis le début du lycée: elle est même passée par une phase de dépression pour laquelle elle prend encore des AD.

Dans son lycée, ils sont extrêmement nombreux dans son cas, dépressifs chroniques, anxieux, angoissés...

Je me souviens de mes années de lycée puis de la fac... C'étaient de belles années malgré tout. Quels souvenirs leur restera-t-il ?

Arnaud Bontemps  Parcoursup   ce soir, environ un  .jpg

Résultats dans mon village de fachos

alt

alt

Résultats dans ma commune de fachos.. C'était prévisible vu que seules les affiches fachistes n'avaient pas été vandalisées et qu'aux précédentes élections lepenis avait fait 55%

N'empêche, je suis écoeuré. Je me suis promis de voter blanc dans ce cas, lassé de me faire voler encore mon vote.

Mais j'ai peur.... Encore.

Monde de merde.

Thomas Portes sur Twitter : La DGSI vient d’arrêter 13 membres du groupe d’extrême-droite Recolonisation France, on compte plusieurs militaires, dont un colonel de gendarmerie en poste dans les Yvelines. Ils ont des armes chez eux et constituaient des groupes armés composés de "Français patriotes".

Plus ça va plus je crains une tentative de coup d'état.

En même temps je ne peux pas m'empêcher de penser que ça tombe à point nommé pour attiser un peu la trouille de l'extrême droite sans laquelle Macron ne pourra pas être réélu.

La peur de Lepen ne suffit plus ? Et si je vous colle du chihuahua néonazi, c'est bon ? Pas sûr ? Bon, mais si je vous ajoute des attentats de groupes paramilitaires fachos armés jusqu'aux dents pour le même prix, ça le fait, non ?!

Via https://www.sammyfisherjr.net/Shaarli/?HY0QPg

Re: Choses vues, sur le web et ailleurs Affiches de la campagne de l

En effet, les analyses sont pertinentes.

  1. il y a confusion entre laïcité et vivre ensemble/assimilation
  2. les hommes et femmes politiques ne sont pas stupides
  3. conclusion: cette confusion est entretenue à dessein pour justifier un poids raciste en usant de la laïcité.

Any questions ?!

laicité2.png

laicité1.png

Via https://ecirtam.net/opennews/

RAPPEL : Macron Watch - Google Sheets

Rappel de l'existence de ce document

Un googledoc, certes, mais d'utilité publique: il recense l'ensemble des saloperies de Macron et de ses sbires en matière de casse sociale et de néolibéralisme.

Une copie en html zippé ici : Macron Watch.zip

La mémoire tu ne dois pas  perdre au moment oú   le bulletin dans l'urne  tu mettras...
Via http://shaarli.plop.me/?PjgYhQ

Bismatoj on Twitter: Tous les mouvements politiques ont aujourd'hui ont compris une chose

" Tous les mouvements politiques ont aujourd'hui compris une chose : il est 10 fois plus rentable de mentir pour rallier des crédules que d'argumenter pour convaincre des sceptiques. 2022, ça va être le règne des gobe-mouches"

Et ça se confirme tous les fucking jours.

Via https://shaarli.mydjey.eu/

Regardez «Je n'obéirai plus»

Un bon résumé de l'absurdité des mesures successives.

Moi aussi, j'ai la fibre insurrectionnelle qui me démange...

Ce matin dans 20minutes, je trouve cet article Coronavirus : Les rassemblements de plus de six personnes en extérieur interdits «sur tout le territoire» qui me fait [encore une fois] bondir: on interdit les rassemblements de plus de six personnes DEHORS sous prétexte d'arrêter la propagation mais on refuse de fermer les écoles dans lesquelles les mômes s'entassent parqués comme des porc, enfermés toute la journée dans la même salle...

Donc:

❏ ou ces gens sont des incapables, des imbéciles, des inhumains, des menteurs (le cumul est autorisé) et ils ne voient pas le problème logique

❏ ou bien ils n'ont jamais eu l'objectif de préserver la santé mais bien l'économie, enferrés qu'ils sont dans leur conception néolibérale du monde et incapables de changer de logiciel. voir Barbara Stiegler qui en parle merveilleusement bien

❏ ou alors le gouvernement trouve son compte dans la «situation alarmante» dans laquelle nous sommes coincés depuis un an: plus de gilets jaunes, plus de protestations, plus de revendications possible, plus d'anonymat pour contester ou être un opposant, une population dépressive (donc calme) dont on entretient la peur et l'angoisse et qu'on culpabilise au moindre geste de liberté.

 Ben en fait  je m avise que  c est un OR et pas un XOR    blagueDeDev.png

Même sans sombrer dans le complotisme, qui sous-entendrait que tout est monté de toutes pièces ce qui est sans aucun doute faux, il faut reconnaître qu'en bons opportunistes les dirigeants savent exploiter les situations les plus critiques pour maintenir un système qui les favorise, voire même pour en améliorer les rouages répressifs.

Le «problème» est que de plus en plus, les gens se rendent compte que :

  1. la mortalité du COVID n'est pas si importante qu'elle justifie à elle seule de si terribles privations de liberté
  2. si la mortalité du COVID requiert de telles mesures dignes de l'occupation alors, nécessairement et logiquement, il faudrait lutter avec la même énergie contre tous les autres fléaux qui tuent au moins autant et souvent plus (cancer, pollution, sida, famine, pauvreté etc tous en grande partie dus au capitalisme débridé...). c'est une question de cohérence.
  3. quitte à être privés de liberté, autant qu'on le soit drastiquement et efficacement dans un temps court plutôt que longuement, perfidement et sans visibilité de fin (comment ne pas faire de dépression quand on n'en voit pas la fin)
  4. les pouvoirs publics culpabilisent et infantilisent donc, méprisent

Si au moins ils mentaient bien, ces cons, mais non: c'est tellement gros que je prends ça comme un camouflet personnel.

Et là  voyez-vous  j en ai   PLEIN  MON  CUL .png

Via http://shaarli.plop.me/?Gij8Rw


Fil RSS des articles