Lundi 5 Mai 2021: Unboxing et test de ma toute nouvelle LONGER LK4 Pro

Comme je le disais précédemment, j'ai vendu mon ancienne Anet A8 et je me suis offert une Longer LK4 Pro, clone de l'Alfawise U30. Le choix a été long mais j'avais plusieurs critères:

  • structure aluminium pour éviter les problèmes d'impression dus aux vibrations et déformations de la structure
  • écran LCD tactile: parce qu'en 2021, les petits boutons et la navigation dans des sous-menus arduino à coups de dizaines de clics, hein... bon.
  • qualité d'impression: bien entendu
  • guide de filament : parce que l'insertion de filament est un moment... critique ?
  • mise à niveau du plateau automatique (ou semi automatique) : le réglage de la hauteur du lit est un des trucs les plus chiants de l'impression 3D. Hélas, une imprimante à autolevelling pas chère, ça n'existe pas (ou alors elle fait plus ou moins de la merde après)
  • détection de fin de filament et pause+reprise de l'impression

Unboxing

Le meilleur moment

IMG 20210418 150402 copie.jpg

IMG 20210418 150447 copie.jpg>

IMG 20210418 150548 copie.jpg

L'imprimante est parfaitement emballée dans un écrin de mousse taillée à ses mesures. Pas de risque de casse ici: le soin apporté à la préparation du colis est visible et on est rassuré.

Tous les éléments sont répartis dans des compartiments et en plusieurs couches, toutes protégées.

Point positif: une spatule destinée au décollage des pièces est fournie. Point négatif, pas de pinces coupantes pour le filament.

Montage

Deuxième meilleur moment

La, je dois dire que le montage est tellement simple que c'en est presque frustrant: les éléments à assembler s'emboîtent très bien et sont peu nombreux. L'ensemble étant en aluminium avec des vis allen, on peut serrer sa mère fort, tout se passe bien. Au temps pour les vibrations et les bringuebalements. Temps de montage, un gros quart d'heure si on prend son temps (toutes les clés sont fournies).

IMG 20210418 150729 copie.jpg

IMG 20210418 151405 copie.jpg

IMG 20210418 152216 copie.jpg

IMG 20210418 153022 copie.jpg

Test 1

Le moment de vérité
J'ai utilisé un des modèles de test le plus simple et le verdict est plutôt positif: même dans le mode «draft» de Cura (une épaisseur de couche de 0.2), l'impression est très fine et très propre sur l'axe z. De plus, l'écart entre la mesure finale et les cotes du modèle est vraiment très faible: c'est l'avantage de la structure en alu et des roulements à bille pour les mouvements X/Y, le déplacement est bien plus précis et fin qu'avec l'Anet A8 et son combo structure Plexiglass et courroies.

IMG 20210418 170648 copie.jpg

Test 2 : un truc utile

Oui, pasque quitte à Oui, pasque quitte à imprimer des trucs autant que ça serve !

Un truc un peu emmerdant avec cette imprimante, c'est le fait que la fente de la carte microSD se trouve sur le côté: quand on met l'imprimante dans une boîte, l'accès peut être difficile. Comme j'avais déjà opté pour une rallonge microSd avec la précédente imprimante, je l'ai installée sur celle-ci et je me suis fait un support adapté (il en existe de tout prêts sur Thingiverse, mais j'ai préféré faire le mien...)

microSD.png

Télécharger supportsd.stl

Une fois installé, il s'ajuste PARFAITEMENT: aucun souci de cote, d'alignement des trous ou de taille pour l'emplacement du lecteur de carte SD. On voit sur la photo que l'impression est fine et propre malgré la qualité Brouillon. En fait, la qualité brouillon de la LK4 Pro est supérieure à ce que j'obtenais de mieux avec l'Anet A8. <3

IMG 20210419 164520 copie.jpg

et

Installation dans son meuble

J'avais fabriqué un meuble d'imprimante pour l'AnetA8, à base de meuble Ikea pas cher et de plexiglass. Je comptais y mettre la LK4, mais elle s'avère un peu trop haute. J'ai donc rehaussé la partie supérieure du meuble avec des chutes de MDF découpées et peintes. J'ai ensuite renforcé les coins avec des angles en métal. L'ensemble donne plutôt pas mal, surtout après avoir fixé et adapté le support de bobine au-dessus.

IMG 20210423 104808 copie.jpg

IMG 20210423 104833 copie.jpg

Merci de ne pas tenir compte du merdier: je suis affligé d'un travers qui consiste à éprouver les plus grandes difficultés à jeter des trucs. Ne riez pas. C'est une maladie.

Utile

ça vous sera 
sans doute utile !

Cura

J'utilise Cura comme slicer (https://ultimaker.com/fr/software/ultimaker-cura) : en effet, le slicer fourni n'est qu'une vieille version de ce même logiciel et en version windows uniquement... du coup... pouf ! Je vous encourage à télécharger le profil de la LK4 Pro, même si le profil Alfawise U30 fait le job: pour ajouter le profil longer MK4 Pro dans Cura en appimage sous Linux,

  1. Récupérer le fichier suivantRessource2.zip trouvé sur le site Longer3D.com
  2. Décompresser le fichier et copier le contenu dans le dossier /home/USER/.local/cura/[NUMERO DE VERSION]/
  3. Dans cura, ajouter une imprimante non réseau et aller chercher la ligne LONGER puis mk4 pro.

Ajouter un support de carte

allonge microSD

  1. acheter une rallonge microSD vers SD
  2. Télécharger et imprimer ce support: supportsd.stl

Ajouter un lit magnétique

La MK4 Pro est fournie avec une lit chauffant et une plaque de verre, ce qui est un plus car la surface est plus plane. Cette plaque est couverte d'un adhésif destiné à améliorer l'adhésion des pièces sur le lit... le problème est que cet adhésif est VRAIMENT efficace: le décollage des pièces peut s'avérer difficile, même une fois le lit refroidi.

Après le visionnage d'une vidéo de test de cette machine (https://www.youtube.com/watch?v=Yx0linBe9cI), j'ai suivi le conseil donné et j'ai fait l'acquisition d'un autre type de revêtement composé d'une partie magnétique se collant sur la plaque de verre et d'une surface amovible sur laquelle les pièces sont imprimées. C'est beaucoup mieux. L'achat n'est pas forcément énorme, il faut compter entre 17 et 30 € environ selon le modèle (https://www.amazon.fr/gp/product/B07QQN8NXP?psc=1)

L'installation est simple mais il faut toutefois décoller l'ancien revêtement: ce n'est pas difficile mais il faut le faire à chaud et prendre son temps. Contrairement au youtubeur, je n'ai pas eu besoin d'acétone.

IMG 20210423 100651 copie.jpg

Conclusion les plus et le moins:

Même si, comme dit Sepúlveda, «le conquérant ne voit pas de rides à sa conquête», je dois dire que je suis très content de cet achat:

  • l'écran tactile est un vrai plus: ça change la vie de ne plus avoir à se fissurer le joufflu à cliquer ouatmille fois pour parvenir à imprimer.
  • la navigation dans les menus est très intuitive et simple: aucun besoin de lire la doc, tout est limpide... contrairement aux menus de l'Anet A8
  • l'impression est vraiment très bonne: même si je dois effectuer plus de tests pour me faire une idée - avec des objets plus complexes et des filaments différents - la finesse d'impression est au rendez-vous et les côtes sont très proches.
  • la procédure de réglage du plateau est un peu simplifiée car il y a un sous-menu destiné au positionnement de la tête. Toutefois, on ne se passera quand même pas du réglage à la feuille de papier.
  • Il y a un système de détection de fin de filament et l'imprimante reprend sans soucis après une impression interrompue: je vais pouvoir finir tous mes restes de bobine !

Par contre, le ventilo de la carte-mère fait un boucan castafioresque ! Je ne comprends même pas comment, avec le niveau de qualité du reste, les concepteurs ont pu laisser un pareil travers ! Je songe à remplacer ledit ventilo dans quelques temps, ce qui se fait très facilement en retirant la coque sous l'imprimante.

patate.jpeg

Ci-jointe, la patate
				<link rel=

❝ 1 commentaire ❞

1  nzo le

Merci pour votre article, bonne découverte du produit.

 

Fil RSS des commentaires de cet article

✍ Écrire un commentaire

les commentaires relevant du SPAM seront filtrés et dégagés direct...

Quelle est la troisième lettre du mot fyvj ?