Retraites : Jean-Paul Delevoye a «oublié» de déclarer ses liens avec le monde de l’assurance - Le Parisien

Retraites : Jean-Paul Delevoye a «oublié» de déclarer ses liens avec le monde de l’assurance

La déclaration d’intérêts du haut-commissaire aux Retraites a été publiée samedi. Il y manque sa fonction d’administrateur au sein d’un institut de formation de l’assurance, révèle le Parisien. Une «erreur» de sa part, reconnaît l’intéressé.

EDIT: une réflexion intéressante d'@Augier sur Mastodon

1/ Je vois popper depuis le milieu de la soirée cet article du Parisien[1] indiquant que Delevoye, instigateur de l'actuel très controversé projet de réforme des retraites, aurait « oublié » de déclarer ses liens d'intérêts avec le monde des assurances.

Et je sens venir les théorie conspi de partout : Delevoye, est, évidemment payé par le monde des assurances pour faire passer cette réforme.

2/ Et j'aimerais émettre une théorie alternative, subtilement différente mais beaucoup plus plausible : c'est parce qu'il est proche idéologiquement des intérêts du monde des assurances, qu'il est prof dans leurs instituts de formation et qu'il souhaite faire passer la réforme des retraites.

Ça n'a l'air de rien, dit comme ça mais en fait, cette théorie inverse cause et conséquence pour substituer une explication bêtement conspi par une explication sociologique hautement probable.

3/ En d'autres termes : Delevoye n'est pas payé ni manipulé par le lobby des assurances pour faire passer la réforme, c'est parce qu'il souscrit au même modèle de société que celui promu par ces lobby qu'il s'y fait rémunérer et soutient la réforme.

Et il souscrit à ce modèle de société, parce qu'il fait parti de la même classe bourgeoise que les directeurs de sociétés d'assurance.

4/ Delevoye est pas du tout un pantin. Il est parfaitement conscient de ce qu'il fait et ça sert autant ses intérêts personnels que ce des assureurs. On le rappelle : Delevoye a été directeur d'entreprise. Et, en tant que directeur d'entreprise, ce dont il rêvait le plus, c'était d'employés corvéables, terrifiés d'êtres renvoyés dans l'armée de réserve des chômeurs précarisés.

5/ C'est pour ça qu'il faut comprendre que le combat démarré le 5 décembre n'est pas juste un combat pour préserver le statut co du système de retraite. Ça doit être une véritable reprise du combat des ouvrière et ouvriers contre la classe bourgeoise.

5 minutes et 4 faits pour convaincre de l’injustice et de l’absurdité de la réforme des retraites à venir

A lire.

Résumé perso à ressortir quand un convive me dit que je vis dans le monde des bisounours (les parenthèses sont de moi):

  1. Notre régime de retraite et la sécurité sociale dont il fait partie ne sont pas en danger financier et il n’y a donc pas nécessité à faire travailler les gens plus longtemps ou à réduire le niveau des futures pensions ( budget sécu 440 milliards d'€ / dette sécu COMPLÈTE 5,4 milliards)
  2. Non, notre espérance de vie n’est pas en constante augmentation et cela ne justifie pas qu’on travaille plus longtemps (boulots de moins en moins bons, soins de plus en plus inégaux, service public débordé par manque de moyens.)
  3. Augmenter l’âge de départ à la retraite (ou “âge pivot”) ne nous fera d’ailleurs pas travailler plus longtemps mais simplement gagner moins:en réalité, notre classe dominante ne veut pas nous faire travailler plus longtemps : elle veut simplement faire des économies sur nos pensions de retraites, en réduisant le temps durant lequel elles nous seront payés.
  4. L’objectif de cette réforme n’est d’ailleurs pas de « sauver le régime par répartition », mais bien de développer un système de retraites par capitalisation, très profitable pour tout le secteur assurantiel et bancaire.

Loïc Mathaud sur Twitter : Sinon ils peuvent juste payer leurs impôts qui serviront, entre autre, à l'éducation

Google qui fait un coup de com avec l'aide de notre très cher roi président.

flouze

Faisons nos comptes: petite «analyse» sans prétention:


En gros, ils «offrent» 100.000 «formations numériques» par an aux français (aucune précision sur la durée ou les modalités de ces formations, comme le nombre de participants par session, le contenu, le type de formation etc.)
Bon, mettons que chaque formation coûte à Google entre 500 et 1000€/pers. (supposition basée sur une recherche rapide du prix des formations au numérique, faute de mieux compte tenu de l'opacité de l'information). Coût total de l'opération pour le géant amerloque: entre 50.000.000 et 100.000.000 € par an.

Donc -c'est évident, mais ça va mieux en le disant- Google ne nous fait pas un cadeau avec cette proposition, il retourne une situation déjà scandaleuse à son avantage.


le colonel

Mais c'est nouveau ces petites formations si sympas, là ?!

Ben non.


secte

 Et on n'a pas encore parlé du contenu de ces formations ?!

Ben non, hein, ce serait trop simple. Quand on cherche un peu, on s'aperçoit que d'habitude, les «formations» proposées par Google sont à distance: on se connecte à un site et on suit un tuto amélioré... Coût réel de l'opération pour le géant étatsuniens, dont l'activité principale -rappelons-le- est l'hébergement de ses propres serveurs avec des capacités de stockage et de traitement dantesques: peanuts. Héberger une chtite plate-forme d'e-learning accessibles à 100.000 personnes par an... ?!

Mouhouhaha.

deplus

Qui plus outre (et non des moindres)

Quel contenu les victimes usagers de cette arnaque ce service vont-ils recevoir ? Petit florilège des «formations» proposées sur https://learndigital.withgoogle.com/pourlespros/topic-library :

  • Les opportunités qu'offre Internet (pour piner tout le monde, c'est bien ça ?!)
  • Vos premiers pas vers le succès sur Internet (facile, créez une entreprise basée en Irlande et pratiquez le fiscfucking)
  • Développez votre présence en ligne (et gavez-vous avec les données que vous collectez)
  • Communiquez grâce aux e-mails (ça sent la formation d'avenir)
  • Familiarisez-vous avec la recherche (apprenez à être dépendant de NOS services, les autres c'est tous des cons #traduisonsLes)
  • Faites-vous connaître grâce à la recherche (apprenez à nous payer pour remonter dans nos résultats)
  • Faites en sorte que la recherche fonctionne pour votre entreprise (cf ci-dessus)
  • Faites-vous remarquer grâce aux annonces sur les moteurs de recherche (cf ci-dessus)
  • Améliorez vos campagnes sur les moteurs de recherche (ha ben c'est tout pareil, alors ?!)
  • Aidez les gens près de vous à vous trouver en ligne (devenez de bons petits collabos en transmettant l'idée que seul Google est bien)
  • Tirez profit des opportunités qu'offre le mobile (et apprenez à pomper sans vergogne les données personnelles)
  • Approfondissez la publicité display (devenez un agent de cette société de merde où le CONsommateur doit être stimulé par la pub où qu'il se trouve cf https://lentreprise.lexpress.fr/marketing-vente/promotion-communication/la-pub-dans-les-toilettes-c-est-bon-pour-le-trafic_1526276.html attention, c'est l'express, donc, nausées à la clé)
  • Développez-vous à l'international (tout en n'ayant officiellement qu'une petite entreprise de 7500€ de capital)
  • La puissance de la vidéo sur Internet (et de la pub forcée avant les vidéos de votre plate-forme, et de la censure) etc. etc.

C'est chouette le formatage la formation proposée par ces salopards ?! un magnifique projet de société...


dans l'cul lulu

Conclusion

C'est de la mârde. Non seulement le président autorise Google à ne pas payer ce qu'il nous doit, comme à son habitude, mais en plus ils se foutent ouvertement de notre gueule en réchauffant du vieux vomi à la crotte de nez.

Quand le culot éhonté se mêle au cynisme le plus complet ça donne ça. A sa façon, Google est à l'humanité ce que les usines sont à la beauté: Vous savez, ces usines tellement hideuses et immondes qu'elles en deviennent fascinantes...

Face aux profondeurs abyssales de leur manque de solidarité et d'humanité, on est pris de vertige parfois.

Tu peux te les coller dans le côlon, tes formations gratuites, mon connard, on te les laisse et on va continuer à se former sans toi. En attendant, paye ce que tu nous dois, enfoiré.


résumé des sources:

Escobabar sur Twitter :

Ben oui, c'est évident: quand tu es dans un pays dont tu n'es pas originaire, tu te regroupes avec ceux qui sont dans ton cas et tu parles ta langue... un peu comme à l'armée on se retrouvait rapidement entre étudiants sans même en avoir parlé: qui se ressemble s'assemble.

Pour les blancs, c'est normal, pour les autres, c'est du communautarisme.
...
Tout le billet vaut son pesant de lutte citoyenne, mais je cite un peu:

Juste pour dire, ceux qui tiennent ses propos, c'est parfois également et aussi indécent que ça puisse paraître ceux qui vivent dans nos pays d'origines, entourés de haies de 4m de haut et parfois de barbelés, dans des quartiers ou l'on ne parle que français

J'ai habité au Maroc, j'y ai passé ma terminale dans un lycée français
Tous les français du lycée vivaient dans des ghettos bIancs, dans d'immenses baraques exploitant plusieurs domestiques pour des salaires de misère, ne sortant jamais de ces quartiers

Aucun de ces français ne parlait arabe, pas même ceux qui était nés là bas. Pire encore, personne ne faisait l'effort d'apprendre, et presque tous s'impatientaient voire s'énervaient quand les locaux ne comprenaient pas leur français

Quasiment tous étaient de droite, la plupart avaient de forts relents d'islamophobie et voyaient les locaux comme des autochtones un peu stupides mais gentils. Qu'on ne s'y méprenne pas : les "expatriés" n'échappent pas à l'appellation d'"immigrés" sans raison. Ce sont des colons

relentsDeColonialisme #leBonIndigene #faisCeQueJeDisPasCeQueJeFais




Fil RSS des articles