"Franck Dubosc ne soutient que lui même !" Jérémy Ferrari - Les Incorrectibles

Plus ça va, plus j'aime bien Jérémy Ferrari.
Déjà, son spectacle précédent m'avait plu...

Là en gros:

  1. il soutient les mouvements qui vont vers plus de liberté et de justice,
  2. il revendique le droit de ne pas donner son avis sans savoir ou s'être correctement informé,
  3. il refuse de suivre les autres aveuglément,
  4. il refuse d'être un comique pour privilégiés,
  5. il n'hésite pas à dire aux privilégiés qu'ils le sont...

    Je n'ai pas regardé toute l'émission (vu que juste pour 11 minutes j'ai déjà été interrompu six fois...)

J'aime Linux...

Là, je bosse un peu sur googol histoire de trouver des solutions un peu propres au bannissement de google .
Et donc, il faut que l'ip du serveur soit bannie pour tester ces solutions .
Et donc, il faut que je bosse directement sur le serveur distant pour tester les modifs .

Ben sous linux, pas besoin de plugin à la con, de logiciel à la mords-moi-le-zboub, de config à t'arracher les cheveux...

Dans Nemo: fichiers > se connecter à un serveur
Tu remplis bien toutes les cases.
T'es connecté.
Ensuite, tu crées un favori.
c'est tout

Ce favori te permet d'accéder à ton serveur ftp depuis les logiciels que tu utilises (comme, au hasard, heu, sublimetext)

C'est juste... beau.


windows user

The Good, the Bad and the Ugly - The Danish National Symphony Orchestra (Live) - YouTube

Depuis quelques jours on voit passer la vidéo d'Italo Vegliante, le gars à casquette qui te fait du Morricone tout seul avec sa bite et son couteau sa guitare et sa voix: le gars est vraiment très bon (et le truc est moins simple qu'il n'y paraît de prime abord: même si les accords sont basiques, la rythmique en elle-même est plus délicate)

Je remets la video là, pour les ceusses qui ne l'auraient pas encore vue:




A la fin du morceau, youtube me propose une autre vidéo en lien avec la musique de Morricone: Le bon, la brute et le truand par le Danish National Symphony Orchestra, en live.

image
Oui, parce qu'il faut savoir que j'aime vraiment les westerns de cette époque en particulier grâce à leur musique... elle m'exalte, me submerge, me pénètre (ce n'est pas sale): c'est simple, quand chaque instrument et chaque voix s'est placée, des larmes d'exaltation me viennent aux coins des yeux (ça doit-être le foie, comme dirait Achille Talon)

Et là... ben ça a été encore plus fort: en voyant ces personnes interpréter leur partition, la puissance et la pureté de cette musique apparaît encore mieux.

Monsieur Morricone: Merci pour votre musique.

Fil RSS des articles de ce mot clé