Tapis rouge pour un dictateur à Nice | Grise Bouille

Juste magnifique, comme d'habitude !

On nous aura rarement craché à la gueule aussi systématiquement et aussi cyniquement dans la cinquième république.
Mais après, les violents, ce sont les vilains casseurs.

Bande de fumiers.

✍ Écrire un commentaire

Inutile de poster un commentaire à la con pour vous faire de la pub, ce sera filtré et dégagé direct...

Quelle est la deuxième lettre du mot gczjyh ?