Retour de vacances: 'tain, chuis crevé !

Je suis toujours vivant ! on peut s'en réjouir d'une part parce que mon silence d'une semaine pouvait inquiéter (#oupas) mais également parce que je reviens du ski avec les enfants et... oui... j'ai survécu ! \o/

Au menu, déco totale, ski le matin, jeu dans la neige l'après midi, fromage fondu et vin chaud à un moment ou à un autre...

On a creusé un igloo de fous, parcouru des dizaines de km dans une neige fraîche et soyeuse, pris le soleil... c'était bien. L'igloo en question

Moins bien, je me suis fait massacrer le pare-brises pendant la nuit et j'ai dû réparer au ruban adhésif de chantier façon chirurgien de l'extrême. Le destin faisant bien les choses, je n'étais pas là quand l'abruti a perpétré son forfait, sans quoi je me serais sans doute laissé aller à un mouvement d'humeur à base de coude dans la bouche.

Après un voyage de retour bien chiant grâce à un combo GPS facétieux + Rues bloquées dans Paris, on a tout rangé , foutu tout le monde au lit et basta. Aujourd'hui, pour faire de la place, mon épouse à descendu du grenier mes vieilles patinettes, délaissées depuis moultes années. Vous me connaissez, j'aime pô jeter. Du coup, j'ai fait un banc avec.

La preuve en photos. alt alt alt

Oui, je sais, j'étais crevé, j'avais déjà fait les courses, vidé le coffre de toit, fait à manger, réparé deux trois trucs, accepté les tâches surnuméraires que mes vampires enfants me demandaient... j'aurais dû poser un cul...

Ben j'ai fait un banc où le poser d'abord.

Pfiouuu

Bon, salut les copains et que le pet du seigneur soit sur vous

- 2 commentaires - Permalink - Non classé - aucun -

❝ 2 commentaires ❞

1  Sammy le

 
2  Bronco le

Il est beau, mon banc, hein ?!
Pour bosser, je l'utilise à la place de mon super fauteuil de bureau, qui a tendance à me pousser langoureusement vers la procrastination

 

Fil RSS des commentaires de cet article

✍ Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot emid ?