Escobabar sur Twitter :

Ben oui, c'est évident: quand tu es dans un pays dont tu n'es pas originaire, tu te regroupes avec ceux qui sont dans ton cas et tu parles ta langue... un peu comme à l'armée on se retrouvait rapidement entre étudiants sans même en avoir parlé: qui se ressemble s'assemble.

Pour les blancs, c'est normal, pour les autres, c'est du communautarisme.
...
Tout le billet vaut son pesant de lutte citoyenne, mais je cite un peu:

Juste pour dire, ceux qui tiennent ses propos, c'est parfois également et aussi indécent que ça puisse paraître ceux qui vivent dans nos pays d'origines, entourés de haies de 4m de haut et parfois de barbelés, dans des quartiers ou l'on ne parle que français

J'ai habité au Maroc, j'y ai passé ma terminale dans un lycée français
Tous les français du lycée vivaient dans des ghettos bIancs, dans d'immenses baraques exploitant plusieurs domestiques pour des salaires de misère, ne sortant jamais de ces quartiers

Aucun de ces français ne parlait arabe, pas même ceux qui était nés là bas. Pire encore, personne ne faisait l'effort d'apprendre, et presque tous s'impatientaient voire s'énervaient quand les locaux ne comprenaient pas leur français

Quasiment tous étaient de droite, la plupart avaient de forts relents d'islamophobie et voyaient les locaux comme des autochtones un peu stupides mais gentils. Qu'on ne s'y méprenne pas : les "expatriés" n'échappent pas à l'appellation d'"immigrés" sans raison. Ce sont des colons

relentsDeColonialisme #leBonIndigene #faisCeQueJeDisPasCeQueJeFais




✍ Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot ukbzqp ?