Film: Les Folies Fermières

Hier-soir, on a regardé un petit feel good movie français: Les folies fermières.

Spoilers inside

affiche

C'est l'histoire d'un jeune fermier dont l'exploitation va être saisie et qui cherche des moyens d'éviter la faillite... pour cela, il décide, contre l'avis de sa famille, de transformer sa ferme en cabaret et de monter un spectacle à partir de rien.

Pourquoi j'ai aimé ?

on ne se moque de personne

c'est un film qui ne cherche pas les effets comiques lourdingues ou absurdes, la caricature voire les clichés pour faire rire aux dépend de qui que ce soit. Les moments drôles le sont à cause de la situation.

c'est un film bien rythmé

Il y a de nombreux moments d'émotion qui alternent avec des instants drôles ou attendrissants. On ne s'ennuie jamais et à aucun moment on ne sent de longueur: c'est suffisamment rare pour le souligner.

c'est un film très authentique

Les acteurs et la réalisation sont extraordinaires de sincérité: au bout de quelques minutes, on oublie qu'il s'agit d'acteurs qui jouent un rôle. On a rapidement l'impression de voir des amis et on se prend d'affection pour eux. Ils sont présentés et abordés avec une grande humanité et entretiennent des relations et des liens pleins de hauts et de bas, de réactions parfois épidermiques mais toujours authentiques et bienveillantes. On se sent proche d'eux dès le début du film et on les connaît en quelques minutes.

Tous sont vraiment très bons mais j'ai une mention spéciale à Alban Ivanov qui prouve qu'il sait jouer juste sans en faire des tonnes et à Sabrina Ouazani, pour sa prestation physique bien entendu, mais surtout pour sa justesse de ton, son naturel, sa présence à l'écran... J'ajouterais également Philippe Benhamou, transformiste imitant Dalida, dont le jeu chaleureux et le visage d'une intense expressivité concourent vraiment à l'ambiance humaine du film.

On est très loin des clichés

Non seulement le film n'utilise pas de clichés éculés pour faire rire, mais il joue avec certains d'entre eux sans jamais sombrer dans la facilité ou le pathos. Pourtant, quand on démarre, on a peur de voir:

  • le cliché de l'homosexuel transformiste super sensible qui va avoir une relation avec un fermier qui se découvre amoureux
  • le cliché du cul terreux brut de décoffrage (le seul étant le vieux papi réac dont on donne une image peu reluisante)
  • le cliché de la danseuse superbe qui va tomber amoureuse du fermier potelé
  • le cliché du magicien et de sa «faire valoir» sculpturale etc.

Et bien non: les clichés sont élégamment évités et discrètement remis en question:

  • L'inévitable romance entre la belle danseuse et le paysan est habilement évitée et brièvement évoquée comme erreur d'interprétation de la part de l'ex copine de David à la faveur d'une situation équivoque.
  • la magicienne aura pour partenaire un garçon venu au départ pour le site internet puis intégré tacitement dans le spectacle comme assistant.
  • L'homosexuel transformiste est plein d'humanité et de tendresse pour ses camarades mais sait faire preuve de caractère et il est capable de revenir sur une opinion.
  • Les paysans son loin d'être des culs-terreux réacs et insensibles, comme le souligne David/Ivanov: ils sont les premiers à adhérer et à défendre l'idée du cabaret, ils montrent leur désespoir et leurs failles...
  • D'ailleurs, pas d'idylle convenue entre Dominique et Fred (joué par Ludovic Bertillot), qui se montre sensible au charme du beau transformiste qu'il prend pour une femme... De la chaleur humaine, de l'affection qui dit «je comprends ta souffrance et je suis là» mais rien d'aussi bancal qu'un revirement «surprise» d'orientation sexuelle.

Tout cela est suggéré à l'attention, comme un clin d'oeil complice mais sans grossir le trait, subtilement.

En conclusion

C'est un film honnête, humain, sensible et juste. On aimerait participer à cette aventure, manger avec eux et faire partie de ce groupe. Un film sans meurtres, sans flics, sans méchants, sans rapports manichéens, sans angoisse... ça fait du bien...

✍ Écrire un commentaire

les commentaires relevant du SPAM seront filtrés et dégagés direct...

Quelle est le dernier caractère du mot sevpcr0 ?